Un chinois à Paris

 

Il y a 50 ans, la Chine s’éveillait

C’est un certain Mao qui alors chapotait

L’empire du milieu qui n’était pas encore

La puissance mondiale, le pays de l’essor,

Essor économique, essor démographique.

Essor politique… désastre écologique.

Ils étaient peu nombreux à alors penser

Que la Chine pourrait en quelques décennies

Devenir un géant de notre économie,

Plus fort que le Japon et les Etats–Unis

Solide et structurée bien plus que la Russie.

Et pourtant ce n’était qu’un pays communiste

Bien loin du Dieu « Dollar » et des grands affairistes,

Bien loin du modernisme et du capitalisme

Gages de réussite et de dévelop’ement

Loin du modèle US ou du modèle Rhénan !

Oui mais voilà la Chine elle a d’abord compté

Sur sa capacité à sur-mobiliser

Son peuple en un projet qui bien que communiste

A su faire vibrer l’atout nationaliste

Pour construire un pays et le faire évoluer

De rizières ancestrales à l’atome maitrisé.

Aujourd’hui à Paris c’est un géant mondial

Qui vient voir une France « puissance municipale »

Qui a craint pour Avignon, pour Forbach et Béziers,

Nez dans le microcosme et pieds dans le bourbier !

Bloc, le 26 mars 2014