Blondel !

Blondel est décédé. C’était un personnage

Un tribun affirmé, un militant « hors d’âge »,

Un défenseur sans faille de tous les ouvriers

Un grand négociateur, un fin manœuvrier.

Les hommages qui affluent des milieux politiques

Du milieu syndical et du milieu laïc

Vont dresser des louanges au grand homme qu’il était,

Vont en faire une icône et un « plus que parfait ».

 

Blondel est décédé. C’était un personnage

Un homme d’appareil, amoureux des clivages :

Force Ouvrière regroupe des sensibilités

Qui vont de l’extrême-droite aux « trotskards » esseulés,

Blondel les a unis pour prendre le pouvoir

Au mépris d’une ligne que l’on ne pouvait voir,

Il en a abusé et même théorisé

Autour du syndicat de la seule fiche de paie.

 

Blondel est décédé, c’est évidemment triste

Alors salut à toi, alors salut l’artiste !

FO n’est pas mon truc, on ne se refait pas

Même si on a porté souvent les mêmes combats.

Bloc, le 18 mars 2014