05 mars 2014

A César, Cesar et demi ! Le cinéma en fête dans sa grande élégance A bien récompensé tout ce qui compte en France D’acteur en devenir de films à grand succès De beaux récipiendaires : un spectacle parfait. Mais la période actuelle aurait autorisé Bien d’autres récompenses moins glamours et moins gaies : Ainsi on aurait pu sans conteste décerner Le César du chômeur le moins indemnisé, Celui du retraité au minimum vieillesse, Celui du désespoir qui sombre dans l’ivresse. On aurait pu aussi donner un accessit Au... [Lire la suite]
Posté par bloc à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]